Rechercher
  • Admin

Etre à sa place ??? (mésententes familiales)


En constellations familiales, il existe un principe d’ordre originel ou de priorité. En d’autres termes, l’ordre d’arrivée dans le clan familial constitue l’ordre de priorité. Les enfants viennent après les parents qui eux même viennent après les grands parents. Si on considère ce principe, alors chaque membre de la famille est à sa juste place ce qui évite bien des conflits.


Lorsque qu’un couple se forme, chaque partenaire arrive en même temps. Le couple se construit sur un principe d’égalité basé sur l’amour. Donc aucun des deux n’a de priorité sur l’autre.

Lorsque ce couple fonde une famille et met au monde des enfants, ces enfants ne doivent pas prévaloir sur le couple. Le couple conjugal vient avant le couple parental. Si les partenaires amoureux arrivent à conserver cet équilibre alors tout le monde vivra mieux et à sa juste place. On entend tellement de fois des individus exprimer le fait qu’il n’y a pas plus important que leurs enfants. Mais, n’oublions pas que sans ce couple, les enfants n’existeraient pas.

Des enfants qui perçoivent un amour solide entre leurs 2 parents qui sont à leur place, seront en sécurité et pourront s’appuyer sur cet amour et être eux-mêmes à leur place.

Ils auront plus d’énergie que les enfants qui sont devenus la priorité du couple ; un couple qui a toute son attention sur les enfants perd de sa puissance et devient trop préoccupé par les enfants qui risquent de se sentir étouffés par les parents. Ce sont des parents qui diront, parfois avec amertume, “nous avons tout fait pour vous” !!! L’amour pour les enfants ne peut être sacrifice. Des parents épanouis donnent de la force aux enfants et l’envie de se réaliser eux-mêmes.

Si un des parents n’est pas à sa place de parent, cela va amener un enfant à prendre la place d’un parent. C’est ainsi que l’on peut voir une fille s’identifier à sa mère qui ne peut être présente pour son mari et ses enfants, car son attention est prise à nourrir une loyauté à ses ancêtres ; la fille devient alors “la petite femme” de papa ; idem pour un garçon dont papa est absent et qui devient “le petit homme” de maman. Et cela va amener à des attachements qui persistent durant la vie d’adulte et font obstacles à une relation équilibrée. Ce genre de déséquilibres peuvent conduire dans le pire des cas à l’inceste lui-même qui laissera des traces douloureuses.

Les enfants ne doivent en aucune façon remplacer les parents, que ce soit en devenant le confident d’un parent, le parent du parent, le représentant d’un premier amour, d’un ex-fiancé ou le petit homme ou la petite femme d’un parent. Dans leur amour aveugle, les enfants sont prêts à sacrifier leur propre destin pour maintenir l’équilibre du système, qui exerce une telle pression sur eux qu’ils ne peuvent y résister.

En cas de séparation, les partenaires des premiers couples, le premier mari, la première femme auront préséance sur les suivants. Ainsi les partenaires des couples suivants devront respecter ceux qui les ont précédés ainsi que les enfants issus de ces premiers amours. En effet, lors d’une deuxième union, l’homme (ou la femme) qui a eu des enfants d’un premier mariage est d’abord un père (une mère) avant d’être un époux (une épouse) pour sa seconde femme (son second mari). Si cela est reconnu par lui et sa nouvelle partenaire, une harmonie plus grande pourra s’instaurer dans cette famille. Et cela évite aux enfants de s’identifier à ceux qui ne seraient pas reconnus.


Voilà comment en intégrant des bases simples, chacun peut se sentir à sa juste place.


0 vue

Contactez moi

Pour une question ou une demande de rendez-vous

06 42 66 22 06
2 rue St Martin
Landiras 33720, France
  • Facebook Social Icon

© 2018 by Du temps pour soi. Proudly created with Wix.com